Tenez-vous informé(e)
des nouveautés des
éditions Quæ :
Valider mon email

Les milieux rupicoles


Les milieux rupicoles

Les enjeux de la conservation des sols rocheux


Pierre Pech

Auteur
Edition 2013

Les milieux rupicoles sont constitués entre autres de parois rocheuses, falaises littorales, éboulis, regs et carrières. En expliquant leur fonctionnement en tant qu’écosystèmes où les conditions de vie sont extrêmes pour la faune et la flore, cet ouvrage présente la richesse de leur biodiversité et expose leur intérêt comme conservatoire d’espèces.

Public : étudiants en ingénierie, écologie, géographie, droit ou économie et gestion de l’environnement ; professionnels et collectivités, naturalistes.



isbn :  978-2-7592-1914-8
Parution :  19/02/2013
Nb de pages :  168
Format : 160x240x8
Référence : 02371
Langue : Français
Editeur :  Quae
Collection : 
Synthèses


Bookmark and Share
 Livre broché
(livraison en 5 jours ouvrés)
33,00 €

> Disponible
 Pdf
(téléchargement immédiat)
22,99 €

> Disponible
 Epub
(téléchargement immédiat)
22,99 €

> Disponible
 Epub kindle
(téléchargement immédiat)
22,99 €

> Disponible
Ajouter au panier

Description

Sommaire

Fiche technique

Avis clients

Des plantes rupicoles, on connaît celles qui se développent spontanément sur les murs des villes ; certaines sont en vogue chez les architectes pour décorer des façades de bâtiments, d’autres sont employées en phytorestauration pour les sols pollués.

Les configurations des milieux rupicoles sont variées : parois rocheuses, falaises littorales, éboulis, sols nus et rocailleux des surfaces proglaciaires, des regs et des corridors fluviaux, mais aussi carrières et haldes, ces lieux résultant de l’activité d’extraction. Ce sont donc des milieux naturels ou artificiels habités par des flores et des faunes particulières, adaptées à des conditions rigoureuses où les ressources sont rares. Lieux de déshérence, mais pourvoyeurs de ressources minérales, ou symboles attractifs d’une naturalité extrême vécue dans des sports comme l’escalade, la randonnée et le parapente, ils subissent une forte pression anthropique.

Ils ont été utilisés comme refuges par des populations humaines dès la Préhistoire et continuent de servir d’abri à un grand nombre d’espèces végétales et animales – certaines rares, comme des vautours et des aigles –, accueillant des espèces reliques et hébergeant des espèces endémiques. Dans le cadre des grands changements environnementaux en cours, ils représentent des enjeux de biodiversité importants pour les décennies à venir et méritent d’être mieux connus.

Cet ouvrage synthétique propose une approche pluridisciplinaire : il présente les milieux rupicoles dans leurs richesses, explique leur fonctionnement en tant qu’écosystèmes en relation avec leurs supports, expose leur intérêt patrimonial comme conservatoire d’espèces et laboratoire d’innovation, discute leurs modes de restauration, prône leur gestion intégrée et durable.

Il s’adresse à un public varié, étudiants en ingénierie, écologie, géographie, droit ou économie et gestion de l’environnement, praticiens et collectivités chargés d’exploiter ou d’aménager ces milieux, scientifiques, mais aussi tous naturalistes curieux de ces lieux rupestres.

 

Nous vous suggérons aussiLithopsLe désert source de viesÀ la recherche des océans disparus dans les montagnes françaises