Tenez-vous informé(e)
des nouveautés des
éditions Quæ :
Valider mon email

Être agriculteur aujourd’hui


Être agriculteur aujourd’hui

L’individualisation du travail des agriculteurs


Christian Nicourt

Auteur
Edition 2013

À partir de leur quotidien, de leurs pratiques et de leurs manières de travailler, Christian Nicourt analyse la transformation du travail des agriculteurs et des agricultrices français depuis le début du siècle dernier. Il aborde les influences de la modernisation d’après-guerre. Il étudie plus particulièrement certaines populations agricoles, les éleveurs de porcs, les agriculteurs bio et porte aussi un regard sur le rôle des femmes dans le monde agricole. Il présente enfin les effets de la rurbanisation sur les agriculteurs d’aujourd’hui.



isbn :  978-2-7592-1955-1
Parution :  19/02/2013
Nb de pages :  288
Format : 152x230x23
Référence : 02369
Langue : Français
Editeur :  Quae
Collection : 
Nature et société


Bookmark and Share
 Livre broché
(livraison en 5 jours ouvrés)
45,00 €

> Disponible
 Pdf
(téléchargement immédiat)
30,99 €

> Disponible
 Epub
(téléchargement immédiat)
30,99 €

> Disponible
Ajouter au panier

Description

Sommaire

Fiche technique

Avis clients

Travailler ou ne pas travailler ensemble ? Le travail transforme l’environnement de l’homme, il construit l’identité du travailleur.

En tant qu’activité de production, ce n’est pas une oeuvre isolée, mais de société. Mais, alors, comment et pourquoi se font et se défont ces relations entre les hommes et les femmes lors de ces activités ? C’est sur cette sempiternelle question que Christian Nicourt « travaille » dans cet ouvrage. Ses objets d’étude : le quotidien, la pratique du travail agricole, les manières de travailler. Pour lui, c’est à ce niveau que les exclusions ou les sélections s’opèrent. Comment, en un siècle, les relations de travail des agriculteurs français se sont-elles transformées, déliées, individualisées

au point de les vulnérabiliser ?

Dès le début, l’auteur marque son originalité. C’est le travail de la cultivatrice du début du XXe siècle qu’il examine. Comment se retrouve-telle de plus en plus isolée et cantonnée dans le travail domestique, tout en accroissant sa dépendance lorsqu’elle effectue des travaux agricoles ? Il traite ensuite de l’émergence d’une « profession organisée » et de celle, quelques années plus tard, d’une « agriculture de

groupe », nouveau modèle des bonnes manières dans les années soixante. C’est aussi autour de l’étude de populations agricoles plus spécifiques que l’auteur structure son ouvrage. Les éleveurs de porcs qui lui paraissent emblématiques de la transformation de l’agriculteur en entrepreneur. Les agricultrices, ces « travailleuses de l’ombre », pour lesquelles l’auteur cherche à montrer pourquoi et comment le travail de ces femmes a pu sembler inexistant. Il resitue enfin le travail d’une catégorie souvent occultée d’agriculteurs au sein du monde agricole : celui des bio. Enfin, Christian Nicourt analyse les transformations les plus récentes du métier d’agriculteur dans le contexte d’un territoire du travail agricole aujourd’hui recomposé. La rurbanisation, mouvement de redistribution des populations urbaines dans les espaces ruraux, influence-t-elle les manières d’y travailler ? Cet ouvrage s’adresse aux chercheurs, historiens et sociologues, travaillant sur le secteur agricole et rural, aux étudiants de ces disciplines. Toute personne intéressée par l’histoire du travail y trouvera de quoi nourrir sa réflexion.

Nous vous suggérons aussiL'agriculture comparéeNouveaux rapports à la nature dans les campagnes  Agricultures à l’épreuve de la modernisation