Tenez-vous informé(e)
des nouveautés des
éditions Quæ :
Valider mon email

Les apparences intelligibles


Les apparences intelligibles

Une expérience d'économiste en Afrique


Philippe Couty

Auteur
Edition 2007

Que gagnons-nous, que perdons-nous lorsque nous construisons des représentations et des interprétattions à partir de récits, d’observations et de mesures recueillis au cours d’une enquête ? Telle est la question que posent, sous différentes formes,...

isbn :  978-2-909109-16-9
Parution :  15/01/2007
Nb de pages :  306
Référence : F22005
Langue : Français
Editeur :  Arguments
Collection : 
Parcours et paroles


Bookmark and Share
 Livre broché
(livraison en 5 jours ouvrés)
25,00 €

> Disponible
Ajouter au panier

Description

Sommaire

Fiche technique

Avis clients

Que gagnons-nous, que perdons-nous lorsque nous construisons des représentations et des interprétattions à partir de récits, d’observations et de mesures recueillis au cours d’une enquête ? Telle est la question que posent, sous différentes formes, les articles rassemblés dans cet ouvrage, à propos de recherches sur le commerce traditionnel et l’agriculture en Afrique tropicale. Particulièrement frappantes quand on s’intéresse au continent noir, les limitations de la science économique courante et de la technique statistique justifient une association avec l’anthropologie et la géographie. Pour fécondes qu’elles soient cependant, la juxtaposition et la combinaison des points de vue propres à différentes sciences sociales ne dispensent pas d’imaginer un dépassement radical de leurs approches, dans une direction que la pensée conceptuelle pressent et exclut à la fois : celle de la présence immédiate de l’être dans le monde sensible. Les deux premières parties du livre font référence à des enquêtes de première main menées auprès des commerçants de produits vivriers du Bassin tchadien, puis d’agriculteurs wolof du Sénégal. La troisième partie aborde les problèmes du développement global, envisagés dans leurs rapports avec l’histoire. Les textes de la dernière partie concernent les relations entre sciences sociales, les problèmes de la pluridisciplinarité, la nature des représentations scientifiques. Tous ces sujets sont traités à partir d’une expérience concrète de la recherche en milieu africain, ou d’une analyse de la littérature spécialisée relative aux agricultures de l’Afrique tropicale.