Une mer propre, mission impossible ?