Petit éloge de l’incompétence