Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae

Ingénierie écologique

Action par et/ou pour le vivant ?

de Freddy Rey (coordination éditoriale), Frédéric Gosselin (coordination éditoriale), Antoine Doré (coordination éditoriale)
Collection : Synthèses
mars 2014
Livre papier
format [NR] 174 pages En stock
25,00 €
eBook [ePub]
format [NR] En stock
16,99 €
eBook [PDF]
format [NR] En stock
16,99 €

Thématique en plein essor, l’ingénierie écologique suscite un intérêt croissant tant dans le monde de la recherche que dans celui des praticiens et gestionnaires de milieux terrestres et aquatiques. Les scientifiques de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea) se sont rassemblés pour mieux cerner les contours et les buts de ce domaine, rejoints par dix chercheurs et praticiens d’autres instituts et organismes. Ils se sont interrogés sur une définition de l’ingénierie écologique envisagée comme un domaine de conception et d’action où la mobilisation du vivant est essentielle afin de restaurer, conserver ou gérer des milieux, naturels ou anthropisés.

L’ingénierie écologique peut-elle être définie comme une action par et/ou pour le vivant ? Peut-elle se prévaloir d’une discipline scientifique qui lui serait propre ? Rendant compte des échanges entre les spécialistes du domaine et synthétisant les points de vue, cet ouvrage étudie l’ingénierie écologique en l’abordant et en la revisitant sous les angles de la sémantique, de l’épistémologie et de l’éthique.

Destiné aux scientifiques, enseignants, ingénieurs et techniciens ainsi qu’aux gestionnaires et décideurs, ce livre ouvre de nouvelles perspectives afin de faire avancer la recherche environnementale et favoriser l’innovation au service de l’ingénierie écologique.

Introduction

 

Chapitre 1. L’ingénierie écologique : des actions par et/ou pour le vivant, intégrées dans un projet d’ingénierie ?

Un travail de sémantique nécessaire

Écologie ingénieriale : une recherche spécifique pour l’ingénierie écologique ?

L’ingénierie écologique, une action par et/ou pour le vivant ?

Conclusion

 

Chapitre 2. Définir l’ingénierie écologique : quels enjeux ?

La représentation des relations de l’humain et de la nature

Le champ d’application de l’ingénierie écologique

La nature des écosystèmes sur lesquels agit l’ingénierie écologique

Les valeurs éthiques ont-elles une place dans la définition de l’ingénierie écologique ?

Faut-il que la définition de l’ingénierie écologique se cristallise dès maintenant, au risque d’exclure des innovations futures ?

Conclusion

 

Chapitre 3. Est-il juste de manipuler la nature ?

Protéger, restaurer, gérer la nature : un désir de maîtrise scientifique des territoires

La dimension éthique s’impose

Nous ou les autres vivants : des valeurs opposées ?

L’écocentrisme : des valeurs inspirées par l’écologie

Ambiguïtés

Vers une éthique évolutionniste

L’ingénierie écologique : pour ou par le vivant ?

Ingénieurs écologues, pour que nature vive

 

Chapitre 4. Questions éthiques à propos de la restauration écologique

Que signifie restaurer ?

Des opérations controversées : critiques et justifications

Une nature artificielle ?

Le démiurge et le pilote

Devoir de réparation ou compensation ?

Conclusion : le restaurateur, ingénieur ou thérapeute ?

 

Chapitre 5. Le génie écologique, une forme d’oxymore ou une science appliquée de la réparation, éthiquement responsable ?

De la sémantique du génie

Génie écologique et conservation de la nature

Éthique de la nature et génie écologique

Conclusion

 

Chapitre 6. Les niveaux d’organisation : enjeux épistémologiques pour l’ingénierie écologique

Du terme écosystème au paradigme systémique

Différents niveaux d’organisation

Enjeux pour l’ingénierie écologique

Conclusion

 

Chapitre 7. Entre la foresterie et le génie écologique, analogies et questionnements voisins

La dimension culturelle de l’acceptabilité du génie écologique

La valorisation des atouts économiques du génie écologique

Le besoin légitime d’une idéologie fonctionnelle du génie écologique

La nécessaire prise de conscience des différences de sensibilité avec les maîtres d’ouvrage

Le besoin d’une objectivation et d’une évaluation des interventions du génie écologique

Le temps long comme dimension structurante du génie écologique

Le besoin d’intégrer quelques dimensions encore sous-estimées du génie écologique

La riche ambiguïté du mot « écologique » dans le « génie écologique »

Conclusion

 

Chapitre 8. Restauration écologique : quelles recherches mener pour agir non seulement pour, mais aussi par le vivant ?

De l’ingénierie écologique…

De la restauration écologique…

Quelles recherches mener pour restaurer plus écologiquement les écosystèmes ?

Pour être plus durable, passer d’une restauration des écosystèmes à une restauration des paysages ?

Utiliser des espèces « ingénieurs des écosystèmes »

Utiliser des espèces indicatrices précoces de la réussite de la restauration écologique

Conclusion

 

Chapitre 9. L’ingénierie écologique dans le domaine des infrastructures de transport terrestre

ITT et environnement naturel

Panorama d’applicationspar le vivant

Panorama d’applications pour le vivant

Analyse selon les attributs proposés de l’ingénierie écologique

Bilan et perspectives

 

Chapitre 10. L’ingénierie écologique : comment penser l’intervention écologique à l’ère de la « technonature » ?

Restauration, conservation, préservation et légitimité de l’ingénierie écologique

L’ingénierie écologique et la profusion des normes écologiques

La « technonature » : condition de possibilité de l’ingénierie écologique

L’ingénierie écologique : une nouvelle ontologie scientifique pour l’écologique

 

Chapitre 11. Régime disciplinaire et processus translationnel : quelques éléments de réflexion à partir du cas de l’ingénierie écologique

Science et régime disciplinaire : l’apport de la sociologie des sciences et de l’innovation

Rendre la science soluble dans l’ingénierie ?

Conclusion

 

Chapitre 12. L’écologie au service de l’ingénierie : organisation d’un collectif scientifique et pratique

Trois incertitudes

Vers une vision partagée de l’ingénierie écologique ?

Travailler ensemble en situation d’incertitude

L’écologie au service de l’ingénierie

 

Références bibliographiques

 

Liste des auteurs

La France des friches De la ruralité à la féralité

Livre papier 30,00 €

Annik Schnitzler, Jean-Claude Génot

Les milieux rupicoles Les enjeux de la conservation des sols rocheux

Livre papier 33,00 €

Pierre Pech

Écologie et conservation d’une steppe méditerranéenne La plaine de Crau

Livre papier 59,00 €

Quelles rivières pour demain ? Réflexions sur l'écologie et la restauration des cours d'eau

Livre papier 36,00 €

Christian Lévêque

Langue(s) : Français

Editeur : Éditions Quae

Edition : 1ère édition

Collection : Synthèses

Publication : 20 mars 2014

EAN13 Livre papier : 9782759221356

EAN13 eBook [ePub] : 9782759221370

EAN13 eBook [PDF] : 9782759221363

Référence Livre papier : 02425

Référence eBook [ePub] : 02425EPB

Référence eBook [PDF] : 02425NUM

Format (en mm) Livre papier : [NR]

Nombre de pages Livre papier : 174

Nombre de pages eBook [ePub] :

Nombre de pages eBook [PDF] :

Poids (en grammes) : 332 (Livre papier)

Taille(s) : 9,8 Mo (ePub), 21 Mo (PDF)

Vidéo