Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae Logo du site Librairie Quae

Être agriculteur aujourd’hui

L’individualisation du travail des agriculteurs

de Christian Nicourt (auteur)
Collection : Nature et société
février 2013
Livre papier
format 152 x 230 288 pages En stock
45,00 €
eBook [ePub]
format 152 x 230 Téléchargement après achat
30,99 €
eBook [PDF]
format 152 x 230 Téléchargement après achat
30,99 €

Travailler ou ne pas travailler ensemble ? Le travail transforme l’environnement de l’homme, il construit l’identité du travailleur.

En tant qu’activité de production, ce n’est pas une oeuvre isolée, mais de société. Mais, alors, comment et pourquoi se font et se défont ces relations entre les hommes et les femmes lors de ces activités ? C’est sur cette sempiternelle question que Christian Nicourt « travaille » dans cet ouvrage. Ses objets d’étude : le quotidien, la pratique du travail agricole, les manières de travailler. Pour lui, c’est à ce niveau que les exclusions ou les sélections s’opèrent. Comment, en un siècle, les relations de travail des agriculteurs français se sont-elles transformées, déliées, individualisées

au point de les vulnérabiliser ?

Dès le début, l’auteur marque son originalité. C’est le travail de la cultivatrice du début du XXe siècle qu’il examine. Comment se retrouve-telle de plus en plus isolée et cantonnée dans le travail domestique, tout en accroissant sa dépendance lorsqu’elle effectue des travaux agricoles ? Il traite ensuite de l’émergence d’une « profession organisée » et de celle, quelques années plus tard, d’une « agriculture de

groupe », nouveau modèle des bonnes manières dans les années soixante. C’est aussi autour de l’étude de populations agricoles plus spécifiques que l’auteur structure son ouvrage. Les éleveurs de porcs qui lui paraissent emblématiques de la transformation de l’agriculteur en entrepreneur. Les agricultrices, ces « travailleuses de l’ombre », pour lesquelles l’auteur cherche à montrer pourquoi et comment le travail de ces femmes a pu sembler inexistant. Il resitue enfin le travail d’une catégorie souvent occultée d’agriculteurs au sein du monde agricole : celui des bio. Enfin, Christian Nicourt analyse les transformations les plus récentes du métier d’agriculteur dans le contexte d’un territoire du travail agricole aujourd’hui recomposé. La rurbanisation, mouvement de redistribution des populations urbaines dans les espaces ruraux, influence-t-elle les manières d’y travailler ? Cet ouvrage s’adresse aux chercheurs, historiens et sociologues, travaillant sur le secteur agricole et rural, aux étudiants de ces disciplines. Toute personne intéressée par l’histoire du travail y trouvera de quoi nourrir sa réflexion.

Remerciements
 

Introduction
 

1900-1939 de la cultivatrice à la femme de l’exploitation

La cultivatrice sur la toile de fond de la réorganisation d’une communauté de travail

La « domestication » du travail des cultivatrices

De la cultivatrice à la ménagère ?
 

1945-1959 un projet de modernisation de l’agriculture

Planifier la modernisation

La modernisation à l’œuvre

Le passage problématique du paysan à l’agriculteur
 

L’agriculture de groupe, de l’utopie à la formalisation

D’un projet utopique à l’agriculture de groupe

L’agriculture de groupe et ses limites
 

La transformation de l’éleveur de porcs en entrepreneur

L’émergence d’un métier d’éleveur spécialisé

La vulnérabilité de l’éleveur de porcs

L’impossible travail solitaire de l’éleveur de porcs
 

L’agricultrice ou la travailleuse de l’ombre

Spécialisation n’est pas indépendance pour tous

Dépendance du travail et techniques inappropriées

De l’exploitation familiale à l’exploitation de la famille

L’élevage hors-sol de veaux : une spécialisation baroque

Une agriculture sans agricultrices ?

 

L’isolement paradoxal des bio

Des parcours d’éleveurs ancrés dans l’histoire de la bio

Être éleveur bio, construire son travail selon sa situation

Deux manières de concevoir le métier d’éleveur ovin

Différentes manières d’exercer le métier d’éleveur de porcs

La quête identitaire des éleveurs bio

 

Les agriculteurs vulnérabilisés par la rurbanisation

Le changement du sens du travail agricole

La visibilité d’un travail porteur de risques

De la critique à l’isolement des agriculteurs

L’épreuve des critiques

Des agriculteurs isolés dans un milieu rural densifié
 

Conclusion générale
 

Bibliographie

Une troisième voie entre l’État et le marché Échanges avec Elinor Ostrom

Livre papier 18,00 €

Les services écosystémiques Repenser les relations nature et société

Livre papier 35,00 €

Mobilité humaine et environnement Du global au local

Livre papier 45,00 €

Diversité des agricultures familiales Exister, se transformer, devenir

Livre papier 35,00 €

Sociologie des grandes cultures Au cœur du modèle industriel agricole

Livre papier 29,50 €

Langue(s) : Français

Editeur : Éditions Quae

Edition : 1ère édition

Collection : Nature et société

Publication : 19 février 2013

EAN13 Livre papier : 9782759219551

EAN13 eBook [ePub] : 9782759220892

EAN13 eBook [PDF] : 9782759219568

Référence Livre papier : 02369

Référence eBook [ePub] : 02369EPB

Référence eBook [PDF] : 02369NUM

Format (en mm) Livre papier : 152 x 230

Nombre de pages Livre papier : 288

Nombre de pages eBook [ePub] :

Nombre de pages eBook [PDF] :

Poids (en grammes) : 424 (Livre papier)

Taille(s) : 720 ko (ePub), 2,2 Mo (PDF)

Vidéo